Ne demandez pas à Abbas ni à Netanyahou de redescendre de l’arbre / Marie Lyne Smadja, 30 Septembre 2015, i24News

Ces derniers temps, il semblait avoir une étincelle d’espoir… Après 50 jours de jeûne collectif l’été dernier, nous les femmes de “Women Wage Peace” (Les Femmes Oeuvrant pour La Paix, ndlr), de toute part du pays, représentant les différentes religions et opinions politiques, avons rencontré le Premier ministre Benyamin Netanyahou.

Il nous a fait passer un message clair à transmettre à Mahmoud Abbas, à savoir qu’il était “prêt à rencontrer Abbas n’importe où, y compris à Mouqata’a (siège administratif de l’Autorité palestinienne à Ramallah), dans le but de retourner à la table des négociations sans condition préalable”. Netanyahou a notamment réitéré ce message récemment dans un discours prononcé à Londres.

Dans un même temps, Abbas a déclaré qu’il retournerait à l’ONU dans l’intention de faire un pas unilatéral. Dans les prochains jours, ce sera au tour de Netanyahou de parler devant l’Assemblée générale. Pour nous, citoyens, cette histoire,évoque sans aucun doute un sentiment de déjà-vu.

Les récentes déclarations d’Abbas ne font que mettre en évidence le fait qu’il grimpe très haut sur son arbre. Netanyahou aussi s’est accroché aux branches avant les élections de Mars.

Aujourd’hui, nous, les femmes de “Women Wage Peace” souhaitons qu’ils restent là où ils se trouvent. En effet, nous voulons même qu’ils grimpent encore plus haut et qu’ils atteignent le sommet de l’arbre.

A une telle hauteur, ils pourront peut-être prendre une profonde respiration, une courageuse, celle que prennent les dirigeants éthiques qui recherchent et voient le bien commun, et non pas seulement rester plantés à leur place. Il est temps pour eux de prouver qu’au vu d’un changement, ce sont de vrais leaders et pas seulement de beaux parleurs.

Continuez a lire a  i24News site